Méditerranée orientale: Ankara invite la Grèce à éviter les tensions

Le Ministère turc des Affaires étrangères a publié un communiqué relatif au harcèlement, par des navettes grecques, d’un navire de forage turc en Méditerranée

Méditerranée orientale: Ankara invite la Grèce à éviter les tensions

La Turquie conseille à la Grèce d’éviter tout comportement qui pourrait faire grimper les tensions en Méditerranée.

Le Ministère turc des Affaires étrangères a publié, jeudi, un communiqué relatif au harcèlement, par des navettes grecques, d’un navire de forage turc en Méditerranée.

Le ministère a rappelé que le Barbaros Hayrettin Pasha effectue des sondages et forages dans les eaux territoriales turques en Méditerranée.

"La déclaration du ministère grec des affaires étrangères de mercredi est avant tout infondée du point de vue du droit international. L’entêtement de la Grèce à courir derrière des affirmations fausses n’aura pour seules conséquences la dégradation des relations bilatérales et de la stabilité régionale", a d’abord déclaré Ankara.

Rappelant que la Turquie agit dans ses eaux territoriales conformément à ses droits souverains découlant du droit international.

"Dans ce cadre, nous conseillons à la Grèce d’éviter tout agissement qui pourrait attiser les tensions dans la région", a conclu le ministère turc.

La Marine turque était intervenue en Méditerranée orientale pour éloigner les navettes grecques qui harcelaient le navire turc de forage en mer, le Barbaros Hayrettin Pasha.

D’après les informations obtenues auprès des officiels turcs, le Barbaros Hayrettin Pasha a débuté, mercredi soir, ses travaux de sondage et forage en Méditerranée orientale, dans la zone de recherche de Guzelyurt, comme annoncé antérieurement par le gouvernement turc.

Jeudi matin, une navette appartenant à la Grèce a "harcelé" le navire de forage turc.

Suite à cela, les navires de la Marine nationale turque en poste dans la région sont intervenus pour écarter la navette grecque qui agissait de manière contraire au droit international.

Selon les mêmes sources, le Barbaros Hayrettin Pasha œuvre dans cette région "dans le respect total du droit international, conformément aux droits et intérêts de la Turquie qui en découlent, et dans un souci de bon-voisinage".

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET