« La Turquie ne tolérera aucune présence terroriste à un quelconque point de sa frontière »

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la Turquie ne tolérera aucune présence terroriste à un quelconque point de sa frontière.

« La Turquie ne tolérera aucune présence terroriste à un quelconque point de sa frontière »

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la Turquie ne tolérera aucune présence terroriste à un quelconque point de sa frontière.

Dans une interview accordée au journal russe Kommersant, M. Erdogan a fait des évaluations sur le processus de résolution en Syrie.

Dans son évaluation, il est revenu sur la lutte contre le terrorisme.

« Nous attendons le soutien de la Russie à la lutte livrée par la Turquie contre les organisations terroristes et séparatistes comme le PKK-PYD/YPG et DAESH » a-t-il assuré.

Le président turc a fait part de la détermination de la Turquie à lutter contre le terrorisme, ajoutant qu’elle l’avait déjà prouvée à plusieurs reprises à Afrine, Jarablus, al-Bab et Idlib en Syrie.  

Il a indiqué que l’accent avait été mis sur cette question au cours de sa rencontre le 17 septembre avec le président russe Vladimir Poutine à Sotchi en Russie.

« Nous attendons le soutien de la Russie à la lutte de la Turquie contre ces organisations terroristes » a relevé M. Erdogan.

Il a dit être convaincu que la coopération avec la Russie va se poursuivre à l’avenir de façon plus active.  

« Nous avons exprimé à maintes reprises notre opposition à toute initiative visant à anéantir les opposants modérés en les qualifiant de ‘terroristes’ » a noté le chef de l’Etat turc, notant que l’opposition modérée devait rester dans le processus de résolution politique à Idlib.

Il a ajouté que ceci était nécessaire pour assurer le fonctionnement normal des discussions de Genève et d’Astana.

Concernant la question migratoire, le président turc a déclaré que « cette question qui est celle du monde entier, ne devrait être perçue comme uniquement celle de la Turquie ».

A la fin de son interview, M. Erdogan salue particulièrement le développement des relations Turquie-Russie dans le cadre du bon voisinage, des intérêts en commun et du respect mutuel.

« Nous lançons les démarches nécessaires pour le développement de nos relations humanitaires et culturelles mais aussi pour les projets d’énergie en commun et les investissements réciproques. Nous allons continuer de lancer ces démarches. Je pense que les peuples turc et russe qui partagent la même géographie et qui ont été sujets de l’histoire durant plusieurs siècles, doivent entretenir des relations profondes, sincères et étroites. Je tiens à souligner que nous allons toujours continuer de soutenir les travaux menés dans cet objectif » a-t-il indiqué.  



SUR LE MEME SUJET