M. Cavusoglu critique l'attitude de Washington concernant FETO

« Le monde entier s’est aperçu combien l’organisation terroriste guléniste (FETO) est traître. Si Dieu le veut, les Etats-Unis le comprendront aussi un jour" a-t-il déclaré

M. Cavusoglu critique l'attitude de Washington concernant FETO

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a critiqué l’attitude des Etats-Unis concernant l’organisation terroriste guléniste (FETO).

M. Cavusoglu a rencontré les citoyens turcs à Los Angeles.

« Le monde entier s’est aperçu combien l’organisation terroriste guléniste (FETO) est traître. Si Dieu le veut, les Etats-Unis le comprendront aussi un jour. Malheureusement, nous n’avons pas obtenu le soutien souhaité de la part des Etats-Unis. Nos demandes d’extradition n’ont pas été réalisées, aucune enquête n’a été ouverte à l’heure actuelle » a-t-il lancé.

Le chef de la diplomatie turque a également évoqué les problèmes rencontrés dans les relations turco-américaines.

« Les Etats-Unis sont un de nos principaux alliés. Des divergences de vues, des hauts et des bas peuvent se produire dans nos relations, mais si elles sont tendues c'est en raison du dossier concernant FETO et des livraisons d’armes faites par les Etats-Unis au PYD. Nous essayons de surmonter ces différends par la voie du dialogue. La réunion à laquelle nous participerons dans deux jours à Vancouver avec les Etats-Unis reflète l’alliance que nous avons tissée depuis la guerre de Corée » a-t-il déclaré.

La situation en Syrie était également à l’agenda de M. Cavusoglu.

« Dans les années écoulées nous évoquions constamment les massacres en Syrie, mais aujourd’hui les conditions sont meilleures en Syrie notamment grâce au processus d’Astana et aux démarches que nous avons entreprises en 2017. Mais ce n’est pas la meilleure des situations. Une solution politique et l’instauration de la stabilité en Syrie sont indispensables néanmoins nous progressons. Nous sommes focalisés sur le processus politique. La Turquie joue le rôle principal sur cette question » a-t-il relevé.

« En Irak, les deux parties demandent notre médiation pour la résolution des problèmes. L’administration régionale a commis une grave erreur, elle s’est rendue compte de son erreur mais nous attachons de l’importance à la stabilité et à l’intégrité territoriale de l’Irak. Je me rendrai à Bagdad le 21 janvier. Si Dieu le veut, la Turquie jouera un rôle important dans la résolution de cette question. Nous n’avons pas d’agenda secret, nous ne convoitons le territoire de personne. Ce que nous défendons, c’est la justice » a-t-il déclaré.

Mevlut Cavusoglu participera à Vancouver à une réunion des ministres des Affaires étrangères portant sur la Corée du Nord en marge de laquelle un entretien se déroulera avec le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson.



SUR LE MEME SUJET