"L'usage de nos monnaies nationales dans le commerce au sein du D-8, sera une révolution"

Le ‘9e Sommet de l’Organisation de la coopération économique du D-8’ organisé sous le thème « Hausser les opportunités avec la coopération », a commencé sous les auspices de la Turquie

"L'usage de nos monnaies nationales dans le commerce au sein du D-8, sera une révolution"

« Si nous ouvrons la voie à l’usage de nos monnaies nationales dans le commerce entre les pays du D-8 alors nous aurons réalisé une révolution unique dans l’histoire de l’organisation » a assuré le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan.

Le ‘9e Sommet de l’Organisation de la coopération économique du D-8’ organisé sous le thème « Hausser les opportunités avec la coopération », a commencé sous les auspices de la Turquie.

« Si nous parvenons à ouvrir la voie à l’usage de nos monnaies nationales au sein du D-8, alors nous aurons signé une révolution unique dans l’histoire de l’organisation. Il n’y a pas besoin que nous fassions fondre notre économie sous la pression du cours des devises, du cours du dollar et de l’euro » a affirmé le chef d’Etat turc Erdogan lors du discours d’ouverture de sommet qui se tient à Istanbul.

« En tant que D-8, nous devons hausser nos travaux et notre participation aux réunions du D-8, et ajouter à ces travaux les entreprises du secteur privé. En tant que président de la République, l’importance du sommet des leaders du D-8, doit être bien saisie. Nous devons tous nous appropriés le D-8, et faire doubler d’efforts en vue que l’organisation soit plus efficace, plus fructueuse et plus puissante » a souligné le président Erdogan proposant de réunir les banques centrale pour former une chambre d’échange.

« Nous devons poursuivre avec de nouveaux membres, nous ne devons pas avoir peur de l’élargissement. Nous devons chercher les possibilités de profiter d’une majorité qualifiée au lieu d’une majorité absolue dans notre mécanisme de prises de décisions. Car, avec la majorité absolue le mécanisme de travail sera la plupart du temps, bouché » a dit Erdogan notant qu’il était inacceptable que le D-8 reste la même ou fasse du surplace, dans un monde où tout change.

L’organisation du D-8 composée de la Turquie, l’Iran, le Pakistan, du Bangladesh, de la Malaisie, de l’Egypte et du Nigéria, avait été formée en 1997.



SUR LE MEME SUJET