Yildirim : Nous ne voulons pas que les putschistes affectent nos relations avec la Grèce

«Nous ne voulons pas que les putschistes portent atteinte aux relations entre la Turquie et la Grèce»

Yildirim : Nous ne voulons pas que les putschistes affectent nos relations avec la Grèce

«Nous ne voulons pas que les putschistes portent atteinte aux relations entre la Turquie et la Grèce», a déclaré, lundi, le Premier ministre turc Binali Yildirim, soulignant que la Turquie souhaite le rapatriement des putschistes qui ont fui vers la Grèce après le coup d'Etat avorté.

«Nous souhaitons et nous voulons le rapatriement des personnes responsables du coup d’État manqué. La Turquie a connu des jours difficiles et a fait preuve de respect envers les décisions de la justice grecque. Nous ne voulons pas que les putschistes portent atteinte aux relations bilatérales entre les deux pays », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse tenue à l'issue de sa rencontre avec son homologue grec Aléxis Tsípras. 

Huit soldats turcs se sont enfuis vers la Grèce à bord d‘un hélicoptère lors du coup d’État manqué et ont demandé l’asile. En dépit des demandes de rapatriement formulées par les autorités turques, la Grèce n’a toujours pas extradé ces soldats. 

Concernant les relations de la Turquie avec l’Union européenne, Binali Yildirim a dit qu'à la suite de la tentative du coup d’État et durant l’amendement constitutionnel en Turquie, l’Union européenne a adopté une attitude négative envers le pays. 

Il a également signalé que cette attitude négative ne peut contribuer au développement positif des relations entre la Turquie et l’UE. 

«A partir d’aujourd’hui, nous laissons tout derrière nous. La Turquie et l’Union européenne aspirent à un nouveau départ avec une nouvelle vision» , a annoncé Binali Yildirim. 

Revenant sur l’affaire de Chypre, Binali Yildirim a indiqué que la question doit être résolue tant pour la Turquie que pour la Grèce et a souligné la nécessité d’une solution équitable qui permettra d’assurer la sécurité des communautés turque et grecque sur l’île.

 

AA


Mots-clés: Grèce , Binali Yildirim

SUR LE MEME SUJET