Le PYD/PKK conclut un accord avec Daesh pour contrer les Forces armées turques

L'organisation terroriste avait agi de la même manière à Raqqa aussi, en faisant un accord avec des terroristes de Daech

Le PYD/PKK conclut un accord avec Daesh pour contrer les Forces armées turques

L'organisation terroriste du PYD/PKK a libéré les détenus membres de Daesh sous condition qu'ils combattent les Forces armées turques et l'Armée syrienne libre (ASL).

D'après les informations obtenues par l'Agence Anadolu auprès de sources locales crédibles à Afrine, l'organisation terroriste a conclu un accord avec les terroristes de Daesh pour contrer l'opération "Rameau d'olivier" que la Turquie a lancée samedi.

Ainsi, le PYD/PKK a dit qu'il allait libérer les membres de Daesh, capturés précédemment, sous condition qu'ils combattent les Forces armées turques et l'ASL.

Le PYD/PKK avait conclu un précédent accord avec les terroristes de Daesh, en toute connaissance de cause des États-Unis, pour assurer leur évacuation de Raqqa, au nord-est de la Syrie.

Une grande partie de ces terroristes s'étaient dirigés vers la frontière pour s'infiltrer en Turquie.

La Turquie a lancé samedi l'opération militaire Rameau d’Olivier dans la région d’Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, pour éliminer les organisations terroristes PKK/KCK/PYD-YPG et Daesh, et pour sauver les civils de l'oppression et de la cruauté des terroristes dans cette région.

Le commandement de l'État-major a précisé que la Turquie a recourt à ses droits émanant du droit international, aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) concernant la lutte antiterroriste, et à l'article 51 de la Charte de l'ONU sur le droit de légitime défense.

Le communiqué du Commandement note bien que l'opération vise uniquement les terroristes et que des mesures ont été prises pour éviter de causer des dommages aux civils et aux personnes innocentes.

L'armée turque a annoncé qu'elle a éliminé 108 sur 113 repères du PYD/PKK dans sept zones à Afrine.

En juillet 2012, le régime syrien avait laissé Afrine au PYD/PKK sans combattre. 

L'organisation terroriste PYD/PKK compte sur sa présence à Afrine pour pouvoir avancer vers la Méditerranée, à travers le nord-ouest de la Syrie.

Le PYD/PKK menace la zone de désescalade et occupe un quart du territoire syrien et 65% de la frontière turco-syrienne.AA



SUR LE MEME SUJET