Irak : Tension militaire à Kirkouk

L’agence de sécurité de l’administration régionale kurde d’Irak (ARKI), a prétendu que l’armée irakienne et Hachd al-Chaabi transféraient des armes lourdes à Kirkouk et projetaient de prendre le contrôle des puits de pétrole et de l’aéroport militaire

Irak : Tension militaire à Kirkouk

L’agence de sécurité de l’administration régionale kurde d’Irak (ARKI), a prétendu que l’armée irakienne et Hachd al-Chaabi transféraient des armes lourdes à Kirkouk et projetaient de prendre le contrôle des puits de pétrole et de l’aéroport militaire.

« L’armée irakienne et Hachd al-Chaabi a commencé à transférer des tanks, obus, hummer et autres armes lourdes dans le village de Bachir et à Tazermatu au sud de Kirkouk » a été dit dans une déclaration de l’agence de sécurité sur Twitter.

La raison du transfert de matériels militaires au sud de la ville par l’armée irakienne et Hachd al-Chaabi, est de s’emparer du contrôle des puits de pétrole et des bases et aéroport militaires sous le contrôle des Peshmergas, avance la déclaration.

Par ailleurs, la distance qui sépare les Peshmergas et l’armée irakienne et Hachd al-Chaabi serait de 3 kilomètres, a-t-on informé.

Dans une déclaration qu’il a faite à l’Agence Anadolu, le commandant du front ouest des Peshmergas à Kirkouk, Kemal Kerkuki a précisé qu’Hachd al-Chaabi avant commencé à avancer vers le sud de la ville et qu’il y avait une tension militaire dans la région.

Kerkuki a affirmé que toutes les forces peshmergas avaient pris leur position et qu’ils ne resteront pas sans réaction face à une probable intervention.

Kerkuki a indiqué au sujet de la situation actuelle dans la ville, que certains citoyens s’étaient portés volontaires, pris les armes et étaient contre l’entrée d’Hachd al-Chaabi dans la ville.

Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi avait déclaré à ce sujet, que les armes ne seraient pas tournées contre la population et qu’ils ne lanceront pas la guerre contre les Kurdes.



SUR LE MEME SUJET