Le gouvernement espagnol et les Socialistes conviennent de tenir des élections en Catalogne

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a fait savoir qu’ils allaient dévoiler, samedi, les démarches qui seront appliquées pour suspendre l’indépendance de l’administration autonome catalane

Le gouvernement espagnol et les Socialistes conviennent de tenir des élections en Catalogne

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a fait savoir qu’ils allaient dévoiler, samedi, les démarches qui seront appliquées pour suspendre l’indépendance de l’administration autonome catalane.

S’exprimant au terme du sommet des leaders de l’Union européenne qui s’est déroulé à Bruxelles, capitale de la Belgique, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a affirmé qu’ils allaient annoncer, samedi, les mesures qui suspendrons l’autonomie de la Catalogne refusant de dire s’ils ont déclaré ou non l’indépendance, et qui remettrons la direction à Madrid.

« La souveraineté du droit a été anéantie en  Catalogne » a souligné Rajoy notant que son gouvernement était arrivé à un point critique au sujet de l’application de mesures contre la Catalogne.

D'autre part la dirigeante socialiste, Carmen Calvo, a dévoilé, vendredi, que le gouvernement espagnol a convenu avec le Parti Socialiste Ouvrier (PSOE, Opposition), de tenir des élections régionales en Catalogne, dans le cadre d’un ensemble de mesures exceptionnelles visant à gouverner centralement la région catalane, pour une période intérimaire.

Calvo a ajouté, dans une interview accordée à la télévision espagnole officielle, «qu’en vertu du pacte, les élections auront lieu en janvier prochain».

Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, tiendra une réunion extraordinaire du gouvernement, samedi, pour lancer le processus de suspension de l’autonomie de la Catalogne, après que le dirigeant catalan, Carles Puigdemont, ait refusé la suspension de sa campagne visant l’indépendance.

Le cabinet de Rajoy a indiqué, dans un communiqué rendu public, vendredi, que «le gouvernement espagnol lancera, à partir de samedi, le processus d’activation de l’article 155, qui autorise le gouvernement central à prendre le contrôle en Catalogne».

Cette mesure intervient en réponse au discours du chef du gouvernement catalan adressé au gouvernement espagnol, menaçant de déclarer l’indépendance par le parlement de la région, si Madrid persiste dans ses pressions et s'obstine à rejeter le dialogue.

Le 1er octobre, la Catalogne, une communauté autonome espagnole, a tenu un référendum sur la sécession d'Espagne. Alors que Madrid qualifie cette consultation d’ «illégale», le gouvernement catalan s’y accroche en affirmant que le taux des votes approuvant l’indépendance a dépassé les 90%.

La Catalogne, avec une population de 7,5 millions de personnes, est la plus autonome des 17 communautés espagnoles. Elle est également la plus riche d’entre elles, avec 21 % du produit intérieur brut (PIB) national.

 

 

 

 

 

 

 

 

avec AA



SUR LE MEME SUJET