La France assouplit la délivrance de visas aux Sénégalais

Des accords sur la sécurité et l'immigration ont été signés en marge du séminaire intergouvernemental franco-sénégalais à Paris

La France assouplit la délivrance de visas aux Sénégalais

La France et le Sénégal se sont engagés à promouvoir la mobilité légale dans les deux sens notamment en augmentant la part de visas de circulation délivrés au Sénégal et en réduisant le délai de délivrance des visas.

Cette annonce a été faite dans une déclaration conjointe de Édouard Philippe, Premier ministre de la République Française et Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier Ministre de la République du Sénégal à l'occasion du troisième séminaire intergouvernementale qui s'est tenu jeudi à Paris.

C’est accompagné de 14 de ses ministres, que Mahammed Boun Abdallah Dionne, a participé au séminaire intergouvernemental franco-sénégalais qui vise à représenter le nouvel élan entre la France et l'Afrique ainsi qu'à créer un axe Afrique/Méditerranée/Europe de coopération et de rapprochement. 

Edouard Philippe a indiqué avoir évoqué avec son homologue, les problèmes de sécurité que pouvait rencontrer le Sénégal, précisant que « ce qui se passe au Sahel est essentiel pour le Sénégal et essentiel pour la France ».

L’éducation a également pris une place importante dans les débats « car au Sénégal comme en France, il faut préparer sa jeunesse et son pays aux défis qui viennent et aux transformations qui s’imposent ». Le premier ministre français a terminé son allocution en expliquant que « comme le dit Macky Sall, le problème entre la France et le Sénégal, c’est qu’il n’y a pas de problème ». 

Le chef du gouvernement Sénégalais a de son côté salué le « modèle unique de coopération » entre les deux pays ainsi que « la grande générosité avec laquelle (nous) avons échangé autour de la sécurité, l’économie, les finances, l’agriculture et la santé ». 

Plus concrètement, plusieurs protocoles ont été signés. Parmi les mesures les plus importantes, figure la signature de l'accord visant à assouplir la délivrance de visas pour les migrations légales, en contrepartie d’un renforcement de la lutte contre l’immigration clandestine.

"La France améliorera les conditions de délivrance des visas aux ressortissants sénégalais, notamment en augmentant la part de visas de circulation délivrés au Sénégal et en réduisant le délai de délivrance des visas", indique la déclaration conjointe.

En outre, "les deux pays accentueront leurs efforts pour favoriser la mobilité étudiante. Une fois leur cursus accompli et pour renforcer la mobilité entre nos deux pays, la France s’engage à fournir à ces étudiants sénégalais un visa de circulation de longue durée", précise le texte.

Les chefs de gouvernements ont également signé un accord prévoyant le développement des écoles militaires sénégalaises et un renforcement de la présence militaire française pour les opérations antiterroristes au Sahel selon la même source.

Plusieurs ministres français sont attendus au Sénégal dans le cadre du Forum International de Dakar le 14 novembre prochain. Le Président français Emmanuel Macron se rendra également à Dakar pour participer à une conférence sur le financement du partenariat mondial pour l'éducation.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET