Donald Trump prolonge "une dernière fois" l’exemption des sanctions contre Téhéran

L’administration Trump a néanmoins instauré de nouvelles sanctions contre l’Iran

Donald Trump prolonge "une dernière fois" l’exemption des sanctions contre Téhéran

Le président américain Donald Trump a prolongé « une dernière fois » l’exemption des sanctions contre Téhéran dans le cadre de l’accord sur le nucléaire iranien.

En d’autres termes, les Etats-Unis n’annuleront pas l’article concernant l’exemption de sanctions accordée à l’Iran dans le cadre de l’accord sur le nucléaire signé en 2015 entre l’Iran et les pays du « P 5+1 », à savoir les Etats-Unis, l’Angleterre, la Chine, la France, la Russie et l’Allemagne. L’exemption des sanctions est prolongée pour une durée de 120 jours.

La Maison Blanche demande que les modifications nécessaires soient faites dans l’accord, précisant qu’il s’agit de la quatrième et dernière suspension.

Le communiqué de la Maison Blanche relève que l’Iran mène des activités visant à déstabiliser la région et qu’une pression doit être exercée à Téhéran pour qu’elle y renonce.

D’autre part, le texte appelle l’administration iranienne à respecter les droits fondamentaux et les libertés des Iraniens.

L’administration Trump a néanmoins instauré de nouvelles sanctions contre l’Iran, remarque-t-on.

Le Trésor américain a annoncé des sanctions contre 14 personnes et entités iraniennes pour « violations des droits de l’homme » et « soutien à la censure et aux activités d’armement », immédiatement après l’annonce de la signature de l’exemption des sanctions contre Téhéran dans le cadre de l’accord sur le nucléaire.


Mots-clés: Iran , Donald Trump

SUR LE MEME SUJET