Mattis : « Nos relations n’ont pas été affectées par les suspensions réciproques de visa »

Le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Jim Mattis, a fait savoir que la suspension réciproque de visas entre la Turquie et les Etats-Unis n’avait pas affectée les relations entre les deux pays qui continuent de travailler étroitement

Mattis : « Nos relations n’ont pas été affectées par les suspensions réciproques de visa »

Le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Jim Mattis, a fait savoir que la suspension réciproque de visas entre la Turquie et les Etats-Unis n’avait pas affectée les relations entre les deux pays qui continuent de travailler étroitement.

Mattis a répondu aux questions des journalistes lors de son vol à destination de la Floride, qui l’ont interrogé sur la suspension réciproque de visas entre la Turquie et les Etats-Unis.

« La Turquie est notre alliée au sein de l’Otan depuis des dizaines d’années et est le seul pays de l’Otan où des affrontements actifs ont lieu. Nous poursuivons notre coopération et notre dialogue. Notre interaction et intégration militaires n’ont pas été affectées par cela. La base militaire d’Incirlik est totalement ouverte. Nos canaux de communication sont ouverts. Nos forces armées aériennes sont en contact car elles effectuent des opérations au nord de la Syrie, au nord de l’Irak et au sud de la Turquie » a affirmé Mattis en réponse à une question l’interrogeant sur l’impact de la crise de visas entre la Turquie et la Etats-Unis dans les relations entre les deux pays.

Mattis a également interrogé à savoir si la crise diplomatique entre les deux pays allait affecter les prochaines opérations. Mattis a rappelé que les problèmes diplomatiques n’affectaient pas les opérations et dit qu’il ne ferait pas de spéculation à ce sujet.

« Je ne souhaite pas faire de spéculation à ce sujet. J’entends toujours dire à chaque situation complexe, est ce que nos relations militaires vont se détériorées mais je le dis clairement cela ne s’est pas produit dans le passé. La Turquie est un membre de l’Otan et nous allons beaucoup travailler ensemble pour lutter contre nos ennemis communs. Nous travaillons ensemble du point de vue militaire » a-t-il conclu.



SUR LE MEME SUJET