Les USA reconnaissent être dérangés du rapprochement Turquie-Russie

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a reconnu que Washington était dérangé du rapprochement entre la Turquie et la Russie

Les USA reconnaissent être dérangés du rapprochement Turquie-Russie

Prenant la parole au sénat, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson s’est dit inquiet du rapprochement entre la Russie et de la Turquie.

« Les relations avec la Turquie sont très importantes, aussi bien pour les Etats-Unis, pour l’Europe que pour l’OTAN » a-t-il indiqué.

Selon le secrétaire, « même s’il existe des divergences de vues avec la Turquie concernant l’application des plans militaires en Syrie », toutes les questions sont discutées entre les deux pays au plus haut niveau.

Auparavant, avant sa nomination au poste de secrétaire d’Etat, Rex Tillerson avait affirmé que le partenariat Turquie-Russie, constitué d’après lui en raison de la faiblesse des Etats-Unis dans la région, n’était que provisoire.

A une question sur les démarches que devaient suivre les Etats-Unis pour redevenir actifs au Moyen-Orient, Tillerson avait alors répondu qu’il fallait travailler à nouveau avec les « alliés traditionnels ». « C’est en raison de l’affaiblissement du rôle des Etats-Unis que la Turquie s’est tournée vers la Russie, mais la relation Turquie-Russie n’est pas un partenariat permanent », avait-il ajouté.



SUR LE MEME SUJET